230 civili uccisi in Somalia sotto l’attacco degli shebab alqaedisti

martedì, settembre 7th, 2010
Des combats avaient été déclenchés le 21 juillet par une attaque des shebabs sur des positions gouvernementales dans le nord-est de Mogadiscio.

Somalie : 230 civils tués dans des combats à Mogadiscio en deux semaines

REUTERS/FEISAL OMAR

Des combats avaient été déclenchés le 21 juillet par une attaque des shebabs sur des positions gouvernementales dans le nord-est de Mogadiscio.
Les combats entre troupes gouvernementales somaliennes et insurgés islamistes chabab ont fait plus de 230 morts parmi les civils, 400 blessés et 23 000 déplacés ces deux dernières semaines à Mogadiscio, s’est alarmé, mardi 7 septembre, le Haut commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR).

Les islamistes chabab, qui se réclament d’Al-Qaida et contrôlent presque tout le centre-sud de la Somalie, ont lancé le 23 août une offensive à Mogadiscio qui leur a permis de progresser en direction du Parlement, à proximité directe de la présidence.

Selon les estimations du HCR, qui évoque une “détérioration” contin
ue de la situation dans la capitale, plus de 200 000 personnes ont fui leur maison cette année. Mais en raison d’une insécurité croissante à Mogadiscio et sur les routes somaliennes, “il devient de plus en plus dangereux de fuir” et nombre d’habitants sont “bloqués” chez eux, a indiqué une porte-parole du HCR, Melissa Fleming.
614 000 RÉFUGIÉS SOMALIENS
Les civils somaliens quittent la Somalie pour la région somalienne autoproclamée autonome du Puntland, pour l’Ethiopie, le Yemen ou le Kenya, où 6 500 nouveaux réfugiés ont été enregistrés le mois dernier, le chiffre le plus élevé depuis juin 2009. 614 000 Somaliens au total sont aujourd’hui des réfugiés.
Le Haut commissaire des Nations unies aux réfugiés, Antonio Guterres, a entamé mardi une visite de trois jours dans ces camps de réfugiés au Kenya, commençant par celui de Kakuma (76 000 personnes, nord-ouest du pays) avant de se rendre à celui de Dadaab, près de la frontière somalienne, réputé être le plus grand camp de réfugiés du monde, avec près de 300 000 personnes.
En proie au chaos depuis la chute du dictateur Siad Barre en 1991, la Somalie est, après l’Afghanistan et l’Irak, le pays qui génère le plus grand nombre de réfugiés au monde, rappelle le HCR.

tagged under:

About Paolo Brogi - View all posts by Paolo Brogi

This author has not fill out his/her bio, coming soon.

Follow paolo-admin on:

Lascia una risposta

L'indirizzo email non verrà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *