Roma, le vittime dei preti pedofili manifestano a Castel S. Angelo

domenica, ottobre 31st, 2010

Manifestazione in corso a Roma, le vittime dei preti pedofili venute anche dagli Usa manifestano nei pressi del Vaticano. Il concentramento alle 17 a Castel Sant’Angelo. Oggi a darne notizia è stato il quotidiano francese Libération con un servizio da Roma (nella foto i Survivors Voice americani a piazza di Spasna). Meno male che le notizie comunque qualcuno le dà. Ecco qui di seguito l’articolo di Libération:

Monde 31/10/2010 à 11h39

Prêtres pédophiles: des victimes vont manifester aux portes du Vatican

Plusieurs centaines de manifestants veulent ainsi dénoncer la lenteur et le manque de transparence de l’Eglise catholique dans la gestion de ces scandales.

Situation inédite aux portes du Vatican : des victimes de prêtres pédophiles en provenance de 13 pays doivent manifester dimanche pour dénoncer la lenteur et le manque de transparence de l’Eglise catholique dans la gestion de ces scandales.

Plusieurs centaines de victimes et de membres de leurs familles sont attendues pour cette manifestation, organisée par l’association italienne des victimes de l’institut Antonio Provolo pour enfants sourds-muets et un groupe de victimes basé aux Etats-Unis, Survivors Voice.

Un rassemblement est prévu à 17 heures locales (16H00 GMT) devant le château Saint-Ange, l’ancien mausolée d’Hadrien transformé en forteresse par les papes, à quelques centaines de mètres du Vatican.

Les manifestants, venus des Etats-Unis, d’Australie, de Belgique, des Pays-Bas et de Grande-Bretagne, formeront ensuite un cortège pour effectuer une marche aux flambeaux en direction de la place Saint-Pierre.

«Il est temps d’agir. Nous espérons démontrer le dissimulation (de l’Eglise) et faire en sorte que les enfants qui à travers le monde subissent des abus reçoivent de l’aide», a expliqué à l’AFP, Bernie McDaid, co-fondateur de Survivors Voice et lui-même victime d’abus par un prêtre quand il était enfant.

«Nous nous rassemblons au Vatican parce que nous voulons que le monde réalise que si un enfant peut être victime d’abus dans un endroit qui est censé être l’ultime refuge, alors cela peut se produire n’importe où», a-t-il ajouté.

«C’est une question de conduite et d’éthique»

«Il ne s’agit pas d’une attaque contre la foi ou la religion, c’est une question de conduite et d’éthique», a indiqué pour sa part Marco Lodo Rizzini, porte-parole de l’association des victimes de l’institut Antonio Provolo.

Des employés, prêtres et laïcs, de l’institut catholique Antonio Provolo de Vérone (nord) sont accusés d’avoir abusé de 67 enfants sourds-muets entre les années 50 et 1984.

Face à cette manifestation, la première à s’approcher de si près du centre névralgique de l’Eglise, les autorités vaticanes ont maintenu une réserve prudente, tout en interdisant l’accès de la place Saint-Pierre à la manifestation ainsi que les images télévisées.

Par conséquent, la marche aux flambeaux devra se disperser lorsqu’elle arrivera au seuil de la place délimitée par la colonnade du Bernin. Les manifestants ne pourront entrer qu’à titre individuel, car «nous les survivants nous n’avons pas reçu la permission d’entrer sur la place Saint-Pierre en tant que groupe», a indiqué Suvivors Voice.

Depuis la publication en novembre 2009 d’un rapport révélant des centaines d’abus sexuels sur des enfants en Irlande et couverts par la hiérarchie, le pape Benoît XVI est aux prises avec la plus grave crise de l’Eglise catholique de ces dernières années, amplifiée par des scandales similaires en Allemagne et en Belgique.

(Source AFP)

tagged under:

About Paolo Brogi - View all posts by Paolo Brogi

This author has not fill out his/her bio, coming soon.

Follow paolo-admin on:

Lascia una risposta

L'indirizzo email non verrà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *