Magharebia sui giovani tunisini “scomparsi” in Italia

martedì, gennaio 10th, 2012

Dal sito tunisino Magharebia http://www.magharebia.com/cocoon/awi/xhtml1/fr/features/awi/features/2012/01/06/feature-01

ecco alcune denunce di tunisini scomparsi nel nulla:
Le fils d’Abd Aziz Jbeli, Mohamed, a quitté la Tunisie en mars dernier, pour traverser la mer et atteindre l’île italienne de Lampedusa. “Aujourd’hui encore, nous sommes sans nouvelles de notre fils Mohamed. Est-il mort ? Est-il vivant ?”, se lamente-t-il.
“Nous nous sommes rendus plusieurs fois au ministère des Affaires étrangères, pour qu’ils nous aident à trouver une solution, mais en vain”, raconte-t-il à Magharebia. “Ils nous ont renvoyés vers l’Observatoire tunisien pour les droits économiques et sociaux, qui entame des procédures sans fin pour savoir où se trouvent nos enfants disparus.”
Il a appelé “le nouveau gouvernement tunisien à réouvrir les dossiers des Tunisiens disparus dans la diaspora et dans les villes pour y trouver des renseignements sur nos enfants.”
La tragédie vécue par des centaines de familles tunisiennes a atteint des proportions alarmantes, plus d’un an après la révolution. Elles ont exprimé leurs souffrances lors de manifestations au cours desquelles elles ont demandé à ce que les autorités tunisiennes assument leurs responsabilités en faveur des ressortissants tunisiens.
Le fils de Noureddine El Moubarki, Karim, est également parti pour Lampedusa en mars dernier, et sa famille a perdu toute trace de lui. “Les pays européens doivent adopter une politique de solidarité réelle et sincère pour garantir des conditions humanitaires à nos enfants, qui souffrent de leur déplacement en Europe”, a-t-il déclaré

tagged under:

About Paolo Brogi - View all posts by Paolo Brogi

This author has not fill out his/her bio, coming soon.

Follow paolo-admin on:

Lascia una risposta

L'indirizzo email non verrà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *