Belgio, il cardinale sapeva del vescovo

venerdì, 23 Aprile, 2010

Da Le Soir di Bruxelles:

Abus sexuels : le cardinal Danneels était au courant

Rédaction en ligne
vendredi 23 avril 2010, 21:10

Abus sexuels : le cardinal Danneels était au courant

(Belga)

L’évêque de Bruges Roger Van Geluwe a présenté sa démission après qu’il a reconnu avoir abusé d’un jeune garçon « avant qu’il soit évêque et un peu après ». Sa démission a été acceptée. L’évêque indique avoir reconnu à plusieurs reprises sa faute auprès du jeune garçon, mais que ni lui, ni le garçon n’ont pu guérir de cette blessure.

Sa bio

Mgr Roger Vangheluwe, 25e évêque de Bruges, est né le 7 novembre 1936 à Roulers. Le 1e février 1963, il est sacré prêtre et, le 19 décembre 1984, il est nommé évêque de Bruges. Sa nomination est célébrée le 3 février 1985 par le cardinal Godfried Danneels.
Il obtient une licence en théologie, langues bibliques et un diplôme de candidature en mathématiques à l’université catholique de Louvain (KUL).
Roger Vangheluwe exercera diverses fonctions dans l’enseignement et de pastorale paroissiale.
De 1968 à 1984, il est professeur au grand séminaire de Bruges. En 1969, il est nommé vicaire de son district (Izegem, Roulers, Staden et Tielt). De 1977 à 1984, il est secrétaire du vicariat.
Il représentait jusqu’à ce jour la Conférence épiscopale auprès de la KUL.
Mgr Vangheluwe exerçait aussi diverses missions au sein de la conférence épiscopale et auprès de Caritas Catholica Vlaanderen.
Mgr Vangheluwe est également l’auteur de plusieurs publications.

« Quand je n’étais pas encore un évêque, et un peu plus tard, j’ai abusé d’un garçon », déclare l’évêque dans un texte. « Cela a marqué la victime à jamais. La blessure ne se cicatrise pas. Ni en moi, ni pour la victime », ajoute-t-il disant avoir imploré à plusieurs reprises le pardon de la victime et sa famille. « Je suis énormément désolé », ajoute-t-il.
Mgr Vangheluwe n’était pas présent à la conférence de presse de ce vendredi midi durant laquelle sa démission a été annoncée.
La démission de Roger Vangheluwe, 73 ans, est la première en Belgique dans le cadre des scandales d’abus sexuels qui touchent l’Eglise catholique depuis quelques mois. Roger Vangheluwe était le plus ancien des évêques belges encore en fonction. Il devait prendre sa retraite l’année prochaine.

L’entourage de l’évêque est « choqué »

« L’entourage de l’évêque (ndlr : Roger Vangheluwe) est surpris, choqué et désarçonné » après que l’évêque de Bruges a démissionné pour avoir abusé pendant des années un jeune garçon de son entourage.
« Ce qui arrive est incompréhensible pour les collaborateurs directs de l’évêque et, par extension, pour tout le diocèse », a déclaré Peter Rossel, le porte-parole de l’évêché de Bruges. « L’entourage de l’évêque est surpris, choqué et désarçonné, parce qu’il n’existait aucune indication que l’évêque vivait sous la pression d’un tel problème ».
Le diocèse est « décapité », estime-t-il, et « le mot ’inimaginable’ est devenu concret pour nous ».
Après la démission de Mgr Vangheluwe, le collège des consulteurs va désormais désigner « au plus vite » un administrateur diocésain, qui prendra en charge les affaires courantes du diocèse en attendant la nomination d’un nouvel évêque par le pape.

Le pape accepte la démission

Le pape Benoît XVI a accepté vendredi la démission de l’évêque de Bruges (Belgique) Roger Vangheluwe qui a reconnu avoir « abusé d’un jeune » garçon de son entourage il y a plusieurs années, a annoncé vendredi le Vatican. Le pape « a accepté la renonciation au gouvernement pastoral du diocèse de Bruges, présentée par Mgr Roger Joseph Vangheluwe, en conformité avec l’article 401, paragraphe 2, du code de droit canon », a indiqué le Vatican dans un communiqué. Cette disposition concerne la mise à la retraite pour « maladie » ou « autres raisons graves », non spécifiées, avant l’âge légal de 75 ans.

Le parquet ouvre une enquête

Le parquet de Bruges va ouvrir une enquête concernant de possibles abus sexuels commis par Roger Vangheluwe, évêque démissionnaire de Bruges. C’est ce que confirme le parquet de Bruges vendredi. Cette décision a été prise après la conférence de presse de vendredi. Le parquet n’est pas encore sûr de l’âge de la victime de l’époque, ni où et quand les faits se sont produits. Le procureur ne sait pas où cela va aboutir, mais ouvre tout de même une enquête. Il estime que c’est le devoir du parquet.
Selon le procureur Jean-Marie Berkvens, une enquête judiciaire n’a jamais été ouverte par le passé concernant Roger Vangheluwe. La justice n’a jamais reçu de plainte officielle.

Le cardinal Danneels informé dans les années 90

Le père Rik Devillé avait déjà informé le cardinal Danneels des agissements de l’évêque démissionnaire de Bruges Mgr Roger Vangheluwe dans les années 90, a-t-il indiqué vendredi soir à l’Agence Belga, confirmant des informations données sur les chaînes de télévision RTL-TVi et VTM. « Je le lui ai signalé, mais je n’ai pas eu de réponse. Je ne sais pas ce qui a été fait de mon signalement. » Rik Devillé était jusqu’en juillet 2009 coresponsable de deux paroisses à Buizingen et une à Lot. Depuis, il a pris sa pension. Il est le fondateur du « Vlaamse werkgroep Mensenrechten in de kerk – Droits et Libertés dans les Eglises ». Il a longtemps recueilli les témoignages de victimes d’abus sexuels par des prêtres et leur a offert une aide psychologique.
Contacté par l’Agence Belga, le cardinal Danneels n’était pas joignable vendredi soir. (afp, ap, belga)

tagged under:

About Paolo Brogi - View all posts by Paolo Brogi

This author has not fill out his/her bio, coming soon.

Follow paolo-admin on: