Libération: Berlusconi e la barzelletta su Hitler

lunedì, 13 Settembre, 2010

Da Libération del 12.9.2010:

Berlusconi, «sympa et bourré de fric», dérape sur Hitler

Par LIBÉRATION.FR


    Lâché il y a peu par son ancien allié Gianfranco Fini, l’expert de la provocation Silvio Berlusconi a lâché ce week-end une de ces phrases polémiques dont il a le secret. Invité d’un meeting des jeunes de son Parti de la Liberté, le président du Conseil italien a conseillé aux célibataires transalpins de se marier selon des critères pécuniaires.
    Lui-même divorcé après le «Noemigate», Berlusconi, 73 ans, s’est pris en exemple: «Je suis sympa, je suis bourré de fric (…). Les filles se disent “Il est vieux et riche, il va bientôt mourir et je pourrai hériter de la totalité de ses biens”.» «Il Cavaliere» s’est ensuite lâché sur une autre de ses passions, les dictateurs. Après Mussolini, dont il avait jugé qu’il n’avait «pas tué grand monde», place à Hitler.
    Le Guardian, qui évoque l’affaire, détaille la blague en question: «Les partisans d’Adolf Hitler le supplient de revenir au pouvoir après avoir découvert qu’il est toujours en vie. Après avoir résisté, Hitler répond: “Je reviendrai, mais à une condition… la prochaine fois je serai vraiment méchant”.» Éclats de rire dans la salle.
    Un responsable d’opposition, cité par le site Internet du quotidien britannique, a demandé à Berlusconi de s’excuser auprès d’Israël et de la communauté juive d’Italie: «A ce stade, le problème n’est plus politique ou judiciaire, il est psychiatrique.»

    tagged under:

    About Paolo Brogi - View all posts by Paolo Brogi

    This author has not fill out his/her bio, coming soon.

    Follow paolo-admin on: