Da Francia a Germania venerdì il convoglio più radioattivo del mondo. A Caen quattro ecologisti si incatenano alle rotaie

mercoledì, 3 Novembre, 2010

Su Le  Monde (a proposito, il giornale nato nel 1944 sta per cominciare a uscire al mattino) la storia del convoglio radioattivo più pericoloso che ci sia mai stato in Europa. Dalla Francia alla Germania in transito venerdì 5 novembre su carri merci rifiuti per 3000 peta-Becquerel (Chernobyl raggiunse 260 peta-Becquerel)…

Mercredi 03 novembre 2010

Ce sera le “convoi le plus radioactif au monde”

Greenpeace ne mâche pas ses mots : vendredi 5 novembre à 14 h 20, le train qui quittera la gare de Valognes, dans la Manche, à destination du centre d’entreposage intérimaire de Gorleben en Allemagne, transportera des déchets radioactifs de très haute activité, en provenance de l’usine Areva de La Hague.

Selon l’ONG, ce convoi contiendra 11 Castor (Cask for storage and transport of radioactive material, soit des containers de déchets hautement radioactifs) eux-mêmes constitués de 28 containers nommés “Canisters” dans lesquels ont été déposés les déchets vitrifiés, c’est-à-dire des éléments très radioactifs issus du retraitement des combustibles usés, fondus dans du verre.

Au final, selon les données de l’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra) fournies à Greenpeace et basées sur l’analyse des radioéléments d’une durée de vie supérieure à un an, la radioactivité contenue dans le convoi s’élèverait à 3000 PBq (Peta Becquerel), soit dix fois plus que celle dégagée par la catastrophe de Tchernobyl en 1986, qui avait atteint 260 PBq.

L’ONG a aussi déposé une plainte contre Areva pour usage d’une installation nucléaire de base non déclarée, puisque des déchets nucléaires sont entreposés dans un lieu non prévu à cet effet.

C’est pour pallier l’absence de transparence d’un secteur nucléaire dangereux que Greenpeace a conçu une carte des trajets possibles du convoi, ainsi qu’une cartographie complète du nucléaire français, recensant tous les sites de déchets radioactifs, centrales nucléaires, anciennes mines contaminées ou encore routes de transports des camions chargés de plutonium. Selon l’ONG, qui publie aussi les horaires précis de passage du train dans chaque gare française, le convoi de vendredi devrait passer par Valognes, Caen, Arras et Metz avant d’avoir ensuite trois options pour passer la frontière franco-allemande, par Lauterbourg, Forbach ou Kehl.

Ce transport fait scandale en Allemagne, où des élus écolos et de gauche, qui estiment que le centre de Gorleben n’est pas adapté pour recevoir ce type de déchets, appellent à bloquer les rues pour empêcher l’arrivée du convoi. Quelque 30 000 manifestants sont attendus cette semaine autour de la ville pour “organiser la résistance”.

Aggiornamentyo venerdì sera:

Quattro militanti ecologisto hanno bloccato il treno per quattro ore a Caen, in Francia. Si sono incatenati alle rotaie.  Poi sono stati fisicamente rimossi. Le immagini su Libération online.

tagged under:

About Paolo Brogi - View all posts by Paolo Brogi

This author has not fill out his/her bio, coming soon.

Follow paolo-admin on: