Algeria: secondo Echorouk, gli arrestati sono 1347 di cui 352 minori

domenica, 9 Gennaio, 2011

Selon des informations obtenues de sources judiciaires fiables par le journal « Echorouk », 1347 personnes ont été arrêtées, dont 352 mineurs lors des dernières manifestations qui ont touché les quatre coins du pays.

Ces personnes ont comparu samedi matin devant la justice dans  toutes  les wilayas du pays. Le nombre d’arrestation le plus élevé a été enregistré dans les wilayas d’Alger, d’Oran et d’Annaba qui ont vécu de violentes manifestations qui ont dégénéré en des actes de saccage et de vol. Les mêmes sources ont ajouté que ces personnes arrêtées ont comparu devant les procureurs des différents tribunaux, suite à des rapports  établis par les  services de sécurité et de la gendarmerie nationale. Ces rapports ont prouvé l’implication de ces personnes dans les actes de vol, de saccage et de destruction des biens publics et privés. Ces actes ont visé de nombreux concessionnaires automobiles ainsi que des usines. Les institutions publiques, les bureaux de postes et les agences bancaires n’ont pas été épargnés par ces actes criminels,  notamment à Bab El Oued, Bab Ezzouar, Beraki et Bach Djerrah. Des audiences ont eu lieu aux tribunaux d’Alger, lors desquelles les juges ont entendu  les personnes arrêtées à l’instar de celui de Bab El Oued où 180 personnes ont comparu devant le procureur de la république. Au tribunal d’El Herrach, pas moins de 25 de personnes arrêtées lors de l’une des plus grandes opérations d’arrestation effectuées par les services de la sûreté urbaine de Bab Ezzouar, ont comparu, samedi matin, devant le procureur de la république. Cela s’était produit lorsque ce groupe de personnes ont envahi et saccagé le siège de l’opérateur de la téléphonie mobile « Nedjma » sis  à Bab Ezzouar. Selon nos sources, pas moins de 53 personnes ont également comparu devant les procureurs de la république près des tribunaux de Rouïba et de Chéraga. Pour rappel, 25 personnes ont été arrêtées et présentées par les services de la sécurité urbaine de Ain Benian devant le procureur de la république près le tribunal de Chéraga. Au tribunal de Hussein Dey, pour sa part, un bon nombre de personnes arrêtées notamment à Belcourt ainsi qu’à la Place 1er Mai ont comparu devant le procureur de ce même tribunal. Rappelons, que ces deux villes ont connu  de violents actes de destruction des biens public et privé.  En outre, on a enregistré que plusieurs personnes ont également comparu devant les tribunaux de  première instance des  wilayas d’Oran, d’Annaba et de M’sila. Ce nombre provisoire d’arrestations peut s’alourdir une fois que les enquêtes ouvertes par les services de sécurité et de la gendarmerie nationale achevées. Ces services s’appuieront sur les vidéos enregistrées ainsi que des photos prises par les caméras installées dans les différentes wilayas du pays pour prouver l’implication des personnes arrêtées. Par conséquent, toute personne jugée impliquée dans ces actes de destruction de biens public et privé et de pillage sera arrêtée puis traduite en justice. En dépit du calme qui s’est installé dans la plupart des localités de la capitale, les services de sécurité continuent leurs enquêtes et leurs investigations en vue d’arrêter les personnes impliquées dans les actes de destruction des biens public et privé. Soulignant enfin, que de strictes mesures  de sécurité ont été prises en vue de faire face à d’éventuels  dépassements.

Nombre de lectures : 158

tagged under:

About Paolo Brogi - View all posts by Paolo Brogi

This author has not fill out his/her bio, coming soon.

Follow paolo-admin on: