Terza notte di coprifuoco. El Baradei: “Mubarak deve andarsene, non si va indietro”. Un video di Al Jazeera censurata

domenica, 30 Gennaio, 2011

Terza notte di coprifuoco. Piazze e strade del Cairo di nuovo con i manifestanti. Al Jazeera chiusa. Però continua in qualche mnodo a trasmettere, ecco un video che ha mandato in onda. Sulla testa dei manifestanti elicotteri e F16. Stasera i carristi non permettono ai manifestanti di salire sui mezzi. El Baradei, sostenuto dalla National Coalition for Change, ha chiesto che Mubarak se ne vada oggi. “Mubarak has to leave today”, ha detto alla Cnn. Qui di seguito il resoconto di Le Monde:

Alors que la foule continuait à être rassemblée au Caire pour défier le pouvoir en place du président Moubarak, l’opposant égyptien Mohamed ElBaradeï, présent sur la place Tahrir en fin d’après-midi, a appelé sur CNN le raïs à quitter le pouvoir “aujourd’hui” pour laisser place à un gouvernement d’unité nationale.

Chacun en Egypte le dit de manière forte et claire : Moubarak doit partir aujourd’hui”, a déclaré dimanche 30 janvier l’ancien directeur général de l’agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) dans une interview accordée à la chaîne CNN (visible en anglais ci-dessous).

“Moubarak doit (…) faire place à une transition en douceur vers un gouvernement d’unité nationale qui sera suivie par toutes les mesures nécessaires pour une élection libre et équitable”, a-t-il insisté, avant d’ajouter qu’il disposait d’un mandat populaire et politique pour négocier la formation d’un tel gouvernement. Un peu plus tôt, un dirigeant de la confrérie islamiste des Frères musulmans avait annoncé que des forces d’opposition s’étaient mises d’accord pour appuyer ElBaradeï afin qu’il négocie avec le gouvernement du Caire.

“J’espère entrer bientôt en contact avec l’armée, il faut que nous collaborions. L’armée fait partie de l’Egypte” a enfin appelé de ses voeux l’homme qui fait figure de tête de file de l’opposition égyptienne. ElBaradeï avait regagné son pays jeudi, à la veille des manifestations sans précédent qui ont déstabilisé Moubarak. Samedi, il a exigé le départ du président en qualifiant son régime de “dictatorial” et proposé ses services dans le cadre d’un gouvernement intérimaire.

tagged under:

About Paolo Brogi - View all posts by Paolo Brogi

This author has not fill out his/her bio, coming soon.

Follow paolo-admin on: